CYCLE DE WEBINAIRES : LES SUDS FACE AU COVID-19 : DE LA GESTION DE CRISE À L’INDISPENSABLE DISRUPTION

 

Cycle de Webinaires :
 

Les Suds face au Covid-19 : De la gestion de crise à l’indispensable disruption
 

Webinaire 1 : Crise sanitaire : Quel ordre dans le Chaos ?
 

Jeudi 30 Avril 2020
 

 

Le jeudi 30 avril 2020, à 15h, l’Institut Amadeus et la Fondation haïtienne Dr . Louis G. Lamothe ont conjointement organisé un webinaire sous le thème « La crise sanitaire : quel ordre dans le chaos ? ».  L’objectif de cet événement était d’approfondir la réflexion sur les différents mécanismes de coopération entre les pays du Sud, dans l’objectif d’une réponse commune et solide face à la pandémie du Covid-19.

Plusieurs personnalités Africaines et Caribéennes ont pris part à cet évènement : Son Excellence Monsieur Laurent Lamothe, Ancien Premier Ministre de la République de Haïti et Président de la Fondation Dr . Louis G. Lamothe, Son Excellence Monsieur Martin Ziguele, Ancien Premier Ministre de la République Centrafricaine, Son Excellence Madame Marie Carmelle Rose Anne Auguste, Spécialiste en Gestion des Services de Santé et Ancienne Ministre Haïtienne Chargée des Droits Humains et de la Lutte contre la Pauvreté, Monsieur Amit Thakker, Président de la « Kenya Healthcare Federation », en plus de plusieurs autres Personnalités Africaines et Haïtiennes, notamment, Madame Abimbola Adebakin, Présidente – Directrice Générale de « Advantage Health Africa », Ghada Elganzouri, Directrice Business et Dévelopment du Ganzouri Specialised Hospital, le Docteur Rudolph Eberwein, Médecin Nutritionniste, le Docteur Patrice Adin, Spécialiste en Chirurgie Dentaire et Monsieur Brahim Fassi Fihri, Président Fondateur de l’Institut Amadeus.

Le Webinaire a débuté par une allocution d’ouverture de Monsieur Laurent Lamothe et de Monsieur Brahim Fassi Fihri. Monsieur Lamothe a mis en avant les différents défis que représente la crise du Coronavirus sur l’ensemble des pays du Sud, tout en mettant l’accent sur l’efficacité de ces pays à lutter face à la pandémie, notamment à travers l’exemple du Sénégal et du Royaume du Maroc. L’ancien Premier Ministre Haïtien a également mentionné l’importance d’une coopération entre les pays du Sud pour confronter cette pandémie. Pour Monsieur Lamothe, cette crise est l’opportunité de « sortir plus forts, plus solidaires, plus résilients ».

Pour sa part, Monsieur Brahim Fassi Fihri, Président de l’Institut Amadeus, a félicité les efforts du Maroc dans la lutte face à la maladie, en énumérant les différentes mesures sanitaires et socio-économiques prises par le Royaume en mentionnant que « près de deux mois après l’apparition du premier cas, on peut dire que grâce à l’anticipation des autorités, et notamment à l’approche volontariste de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la situation épidémiologique est sous contrôle ». Il a également mis l’accent sur l’efficacité de l’industrie marocaine à répondre aux besoins en masques et autres matériaux médicaux durant cette crise. Enfin, Monsieur Fassi Fihri a souligné la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à exporter le modèle de riposte marocain à l’ensemble des pays africains.

Plusieurs thématiques ont été discutées lors de ce webinaire, dans un premier temps, la discussion a porté sur la difficulté de certains pays à tester efficacement leurs populations, créant le risque d’avoir plusieurs cas non-déclarés sur le continent Africain. D’un autre côté, Madame Ghada Elganzouri a mentionné la nécessité de faire face à « l’effet de stigmatisation dont sont victimes les patients atteint du Coronavirus ». Au niveau multilatéral, l’importance d’une coopération globale a été mise en avant, notamment par Monsieur Thakker, qui déclara que « si notre pays est entrain de gagner, et que le pays voisin est en train de perdre, alors on est tous perdant ». Par ailleurs, tous les intervenants ont insisté sur l’obligation de coopérer entre Pays du Sud, afin de multiplier les tests et de cibler la population présentant le plus de risques. D’autre part, les panélistes ont relevé la nécessité d’établir une véritable communication en temps réels entre les pays du Sud, afin de suivre l’évolution du virus et de mobiliser le maximum d’efforts pour faire face à la situation. Comme l’a mentionné Monsieur Adin, « il faut potentialiser au maximum les ressources humaines et matérielles des pays en voie de développement », tout en mettant l’accent, comme l’a précisé Madame Auguste, sur « l’intersectorialité de la prise en charge du Covid-19 ». Par ailleurs, cette communication servirait également à sensibiliser les populations des pays du Sud, répondant ainsi à Monsieur Ziguele qui déclara que « la première leçon à tirer est le besoin de sensibiliser nos populations » (en faisant référence aux populations des pays du Sud). Ce dispositif permettrait également à faire face à l’effet de panique qui selon le Dr Eberwein « pousse les patients à prendre des mesures par eux-mêmes, comme prendre de très hautes doses de chloroquine ou prendre différents médicaments, causant ainsi plus de problèmes pour leur santé ».  Enfin, les efforts de certains pays du Sud, notamment le Sénégal, ont été fortement salués, en soulevant la question de l’efficacité des entrepreneurs Africains, qui sont, selon Madame Adebakin « les plus innovants dans la lutte face au problème d’accès à la prise en charge et aux matériaux médicaux ».

Pour finir, les panélistes ont mis en avant la similitude des défis entre les pays du Sud face à cette crise. Ils saluèrent également les différents efforts d’innovation dont font preuve certaines nations, notamment le Sénégal, le Madagascar et le Royaume du Maroc, tout en mettant l’accent sur la nécessité d’élaborer une véritable coopération Sud-Sud pour faire face à cette pandémie.

Cet évènement s’inscrit dans le cadre d’une série de webinaires qui seront organisés en collaboration entre l’Institut Amadeus et la Fondation Dr. Louis G. Lamothe durant les semaines à venir sous le thème : « Les Suds face au Covid-19 : De la gestion de crise à l’indispensable disruption », afin de discuter des impacts globaux du Covid-19 sur les pays du Sud et les réactions communes possibles, notamment en termes de relance économique.

 

 

Retrouvez l’intégralité du webinaire en cliquant sur le lien ci-dessous :

Partagez cet article sur :

Articles liés