Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Point de vue de Brahim Fassi Fihri

Centrafrique : Eviter l'écueil de la "somalisation"

Dans la multipolarité des crises africaines de ce début de XXIe siècle, le drame centrafricain figure en bonne place. Source de préoccupation majeure de la communauté internationale depuis de nombreuses années, la situation dans ce pays enclavé, peu peuplé, illustration parfaite d’une mal gouvernance exacerbée et longtemps stigmatisée, a connu cette année une escalade jamais atteinte des évènements.

Accéder au détail

Brahim Fassi Fihri : Le Sud a aujourd’hui son Forum

  • PDF
  • Imprimer

Chers Amis,

 

Plus d’un mois après le Forum MEDays 2010, j’aimerais partager avec vous mes quelques réflexions sur l’impact de l’édition de cette année. Tout d’abord, et je crois que c’est un constat partagé par l’ensemble des intervenants et des participants présents à Tanger, le Sud a aujourd’hui son Forum !

En effet, du 10 au 13 novembre 2010, plus de 180 intervenants venus de plus de 80 pays, 1500 participants, une trentaine de ministres et une centaine de journalistes se sont retrouvés dans la ville du Détroit.  Au-delà des chiffres je pense indéniablement que le Forum MEDays s’inscrit désormais dans l’agenda des plus grandes conférences internationales. En tant qu’initiateur de ce Forum mais également en tant que marocain, je me réjouis du rayonnement grandissant des MEDays qui ont été créés et conçus pour être le Forum du Sud. Après seulement trois éditions, les MEDays peuvent compter sur un réseau exceptionnel construit au fur et à mesure des années.  Nos principaux atouts et argument c’est certainement notre volonté permanente de créer le débat et d’aborder sans détours, et parfois avec courage, certaines thématiques impossible à aborder dans certains pays de notre région. 

Le Forum MEDays, moi-même et l’Institut Amadeus avons souvent fait l’objet d’interrogations, de mises en accusation, d’attaques et de caricatures. Pourquoi ? Car nous avons fait le choix d’inviter des personnalités israéliennes lors de chaque édition du forum. Pourtant nous avons fait ce choix en accord et avec le soutien du Président Mahmoud Abbas. Pourquoi être plus palestinien que les Palestiniens ? Et enfin qu’est ce qu’un forum si ce n’est pas un lieu de débat et de confrontation ?

Ce qu’essaie d’accomplir l’Institut à travers le Forum MEDays, c’est de mobiliser encore et toujours les partenaires internationaux, les partenaires régionaux, les pans anticoloniaux de la société politique et médiatique israélienne au service des Palestiniens, qui acceptent le compromis de 1967 pour avancer vers une solution juste pour toutes les parties.

Je voudrais également me féliciter de la grande liberté de ton qui régnait dans toutes les discussions. Je crois que la ventilation assez hybride des profils des intervenants a imposé aux nombreux décideurs politiques présents une obligation de délivrer et de jouer le jeu.

A nous aujourd’hui d’utiliser l’intégralité du corpus de réflexions et de propositions issus des MEDays, pour pouvoir porter des projets et lancer des initiatives. Pour nous le mot lobbying n’est pas un gros mot, mais au contraire nous pensons que nous pouvons contribuer au lancement d’initiatives proposés au MEDays. A partir du moment où nous pouvons avoir la possibilité de soutenir via nos réseaux des projets auxquels nous croyons, nous assumons pleinement la promotion de certaines initiatives.

Enfin, le Forum MEDays est en pleine croissance. A chacune des éditions sa vérité. Les observateurs ont clairement noté les différences entre les trois premiers MEDays. Je suis convaincu que la pérennité du Forum réside dans notre capacité à innover d’année en année, à renouveler en grande partie la liste des intervenants en apportant des nouveautés au programme. Nous voulons également tourner de plus en plus notre Forum vers l’opérationnel. Il est déjà un lieu le réseautage et de networking recherché mais j’aimerais qu’on y vienne de plus en plus concrétiser les idées et les projets que les intervenants développent dans les discussions de Tanger.

 

Je tiens à présent à remercier toutes celles et ceux qui ont contribué de près comme de loin à la réussite de ce Forum, tout particulièrement les partenaires sans qui ce forum ne peut exister et se développer.

Suivez nous