Vous êtes ici : Accueil > Orientations stratégiques > Axes géographiques > Maghreb

Rapport Education et Classes moyennes

  • PDF
  • Imprimer

L’Institut Amadeus s’intéresse aux problématiques de l’enseignement et de la formation de la population marocaine et à la mobilité sociale. Bien qu’imprécise, la relation entre le développement d’un pays et l’éducation de sa population est avérée. Améliorer et démocratiser le système éducatif marocain relève dès lors de l’intérêt national.

couv-classe-moyenneEn plein chantier depuis une dizaine d’années, le système d’éducation et de formation marocain est au centre de réformes ambitieuses et nécessaires : publication d’un Charte Nationale de l’Education et de la Formation (1999), mise en route d’un « Plan d’Urgence » (dit Plan Najah) dont une nouvelle mouture, adoptée en 2008, couvre la période 2009-2012. Ces réformes sont rendus nécessaires pour remédier à la situation d’extrême faiblesse du système éducatif, même en comparaison aux pays voisins de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Les enjeux sont énormes : faire reculer l’analphabétisation encore importante (environ 40% de la population), former les nombreuses jeunes générations aux exigences de l’employabilité, de la modernisation du Maroc et de la mondialisation. Et ainsi promouvoir la création et la consolidation d’une classe moyenne étendue au Maroc, synonyme de développement économique et social.

Pour cela il faut entamer une réflexion en profondeur sur l’accessibilité, sur les contenus des formations, sur les méthodes de pédagogies, sur l’architecture du système éducatif. Ce sont les axes de recommandations du livre blanc qui propose une synthèse de l’état du système éducatif marocain sous l’angle de son rapport à(ux) la classe(s) moyenne(s).

Télécharger le document

Suivez nous

A voir aussi