Vous êtes ici : Accueil > Orientations stratégiques > Axes géographiques > Monde Arabe

Gouvernance, coopération et environnement au centre des recommandations du forum Medays 2009

  • PDF
  • Imprimer

Gouvernance, coopération et environnement se trouvent au centre des recommandations sectorielles tirées par l'Institut Amadeus des travaux du forum Medays 2009 organisé en novembre dernier à Tanger.Il s'agit de 15 recommandations, dégagées des 174 interventions, réalistes et réalisables, et qui peuvent recueillir l'approbation d'un maximum de gouvernements et d'organisations internationales, a fait savoir mardi M. Brahim Fassi Fihri, président de ce think-thank, lors d'un point de presse à Casablanca.

Ces recommandations, techniques et opératoires, sont déclinées en cinq axes dont le premier concerne «La place de l'Afrique dans la gouvernance mondiale» .Il est ainsi proposé de réfléchir sur «un droit d'ingérence diplomatique » et sur un observatoire permanent pour prévenir les conflits en Afrique, de mettre en place un prélèvement de 0,005 pc sur les transactions financières internationales pour financer le développement et d'élargir la gouvernance économique mondiale pour anticiper les répercussions mondiales des décisions prises. Pour renforcer les coopérations régionales, il est recommandé de bâtir une meilleure communication pour l'Union pour la Méditerranée (UPM), de tarifier l'usage de l'espace maritime méditerranéen et d'organiser une conférence tripartie (Algérie, Maroc, Tunisie) pour préparer l'abaissement des tarifs douaniers.

Dans le troisième axe qui porte sur la création de coopérations à géométrie variable il est prôné d'ouvrir la coopération subrégionale 5+5 à la Colombie et au Venezuela dans le cadre de la lutte contre les trafics, de créer un partenariat stratégique pour sécuriser la zone sahélo-saharienne et de créer au sud de la méditerranée occidentale un observatoire des pollutions maritimes Le quatrième ensemble de recommandations ayant trait au «Financement des énergies renouvelables » préconise l'augmentation des incitations financières et fiscales pour promouvoir la production d'énergies renouvelables dans les pays du Sud, l'appropriation par les pays du Sud des technologies de production d'énergies renouvelables et la création d'une haute autorité sur l'eau pour l'élaboration de politiques transfrontalières.

Dans le dernier axe qui concerne les recommandations spécifiques au Maroc, il est proposé d'établir une planification urbaine prenant en compte de manière prospective le changement climatique et des normes de qualité environnementale plus élevées, de lancer un plan de sensibilisation vers les citoyens sur les thématiques environnementales et de créer un statut de migrant pour améliorer les conditions de vie des migrants subsahariens.

Ces recommandations seront diffusées auprès des gouvernements des 70 pays représentés aux Medays 2009, de l'ONU, de l'UE et de l'UPM, a-t-on également annoncé ajoutant que les dirigeants de l'Institut effectueront une tournée qui les conduira en Amérique du Nord, en Afrique, en Europe, en Asie, en Australie et au Moyen Orient.

Les responsables de l'Institut ont également fait état de l'ambition de l'Institut Amadeus de faire du Forum Medays un rendez-vous incontournable des décideurs politiques et économiques de la région Europe, Moyen Orient-Afrique (EMAA). Pour ce faire, sont prévus une tournée internationale, des actions de suivi des recommandations de Medays 2009 et l'organisation de 3 tables rondes entre février et juin prochains pour préparer l'Edition 2010 de Medays qui aura lieu du 11 au 13 novembre avec comme axe centrale le triangle Afrique, Asie, Amérique Latine.

Le deuxième volet de cette stratégie porte sur le renforcement de la place de l'institut comme centre d'expertise à travers le lancement par son «Centre d'Analyses et de Publications» de recherches autour de 5 grandes thématiques notamment le Développement socioéconomique du Maroc, la gouvernance, l'efficacité énergétique, l'axe Sud et l'axe Euro-méditerranée.

Concernant Medays 2009, il a été annoncé qu'elle a nécessité un budget de 9,7 millions de DH financé par 20 sponsors.

Le forum a accueilli 900 participants autour de 26 panels, dont 31 ministres ou chefs de gouvernement, 25 PDG, 17 hauts représentants d'Organisations Internationales.

L'Institut Amadeus se présente comme «think tank» indépendant dont les recherches portent essentiellement sur le Maroc, la coopération entre le Maghreb et l'Union Européenne, les enjeux géostratégiques contemporains, l'économie mondiale et les stratégies de développement.

MAP

 

Suivez nous

A voir aussi