Vous êtes ici : Accueil > Orientations stratégiques > Axes géographiques > Monde Arabe

Quelles nouvelles initiatives pourraient relancer le processus de paix?

  • PDF
  • Imprimer

photo_plnire_SPS_2

 

 

 

 

 

Pendant la session plénière du forum MEDays 2010, le négociateur en chef de l'Autorité Palestinienne, Saeb Erakat, a pu engager une discussion franche avec Daniel Ben Simon (député israélien, chef du groupe parlementaire du parti travailliste), Keith Ellison (Représentant américain du 5eme district du Minnesota et membre du comité des affaires étrangères de la chambre des représentants), SE. MArc Otte (représentant spécial de l'Union Européenne pour le processus de paix au Moyen Orient) et André Azoulay (président de la fondation Anna Lindt et conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI).

 

  Le Dr. Erakat a appelé une fois encore à la création de l'Etat palestinien sur les frontières de 1967 avec d'éventuels échanges de terres et Jerusalem Est comme capitale. Le négociateur en chef palestinien a rappelé à cet effet que le premier ministre Netanyahu a choisi de maintenir le statu quo et la colonisation et que par conséquent il était le responsable de l'arrêt des négociations. Il a également exposé les différentes options qui s'offrent à l'autorité Palestinienne face à ce blocage des négociations: tout d'abord demander aux Etats Unis la reconnaissance de l'Etat Palestinien,  puis demander au conseil de sécurité la reconnaissance de l'Etat Palestinien ou demander à l'assemblée générale de l'ONU l'acceptation de la Palestine comme Etat membre ou enfin en cas d'échec de ces options,  dissoudre l'Autorité Palestinienne et se rattacher à la 4ème convention de Genève ce qui aurait pour conséqence de faire assumer pleinement à Israël son statut d'occupant.

Pour relancer le processus de paix, le député israélien Daniel Ben Simon appelle le premier Ministre Netanyahu à être courageux et de former une nouvelle coalition sans Israel Beitenou et avec notamment Kadima. Il a souligné qu'il fallait engager fermement le débat sur la question du "prix de la paix" à l'intérieur d'israël mais qu'au fond la société israélienne dans son ensemble est surement bien plus encline à la paix que  les leaders politiques. En conclusion il faut un véritable acte de leadership chez le Premier Ministre actuel, il doit dépasser les tabous et les boquages dans son camp pour faire la paix.

André Azoulay, arabe et juif, conseiller de Sa Majesté le roi Mohammed VI en appelle lui au président Obama à faire au monde juif, un discours programmatique, didactique, semblable à celui qu'il avait fait à l'attention du monde musulman au Caire en juin dernier. Un tel discours aurait selon lui le mérite de "rétablir la Vérité du judaïsme", et révéler les double discours religieux ou politiques. M. Azoulay estime également que les sociétés civiles joueront un rôle central dans la renaissance du processus de paix. Un appel général à la révolte des consciences est nécessaire pour convaincre les sociétés civiles d'exiger la paix de leurs gouvernements.

En tant qu'acteurs internationaux les Etats-Unis et l'Union Européenne joue un rôle clef dans le processus de paix. Keith Ellison, membre de la chambre des représentants, a rappelé que la résolution du conflit était une des priorités majeures de l'administration Obama et ajoute qu'un groupe de lobbying  arabe ou palestinien efficacement organisé au Congrès pourrait inciter le gouvernement à se comporter comme un "honnête courtier" au Moyen Orient. Malgré cela, les perspectives ouvertes par les résultats des élections de mid-term  avec un congrès bien plus républicain et "pro-israélien" ne sont pas très encourageantes.

L'ambassadeur Marc Otte, représentant spécial de l'Union Européenne pour le processus de paix, a lui souligné que le processus de paix compte énormément aux yeux de l'Europe et de sa politique de voisinage mais admettait que l'Union Européenne, avec ses voix très différentes ne pouvait pour l'heure que jouer un rôle complémentaire à celui des Etats-Unis et à celui des autres puissances.

Suivez nous

A voir aussi