Indices de la Stabilité et de l’Attractivité
en Afrique

Rabat, le 28 Avril 2021
Communiqué de Presse

L’Institut Amadeus, avec le soutien de Casablanca Finance City Authority, publie l’édition 2021 de ses Indices de la Stabilité et de l’Attractivité en Afrique.

 

Créés par l’Institut Amadeus en 2012, et mis à jour annuellement, les indices africains de stabilité et d’attractivité visent, d’une part, à mesurer – dans un contexte africain et selon les spécificités propres au continent – les performances au niveau économique, et d’autre part à quantifier les vulnérabilités sociales et environnementales ainsi que le cadre politique et sécuritaire de l’ensemble des pays africains.

 

Cette édition des indices, survenant dans un contexte marqué par les conséquences de la pandémie de la Covid-19, qui a causé une contraction de l’économie mondiale, faisant basculer des millions de personnes sous le seuil de la pauvreté, a poussé l’Institut Amadeus à élaborer, avec l’impulsion et le soutien du Comité scientifique, un indice composite des systèmes sanitaires, permettant ainsi de restituer une vision comparative de la performance des systèmes de santé africains.

 

Les Indices de la Stabilité et de l’Attractivité en Afrique, composés de plus de 70 sous-indicateurs calculés à partir de données publiées par des organismes internationaux, de statistiques nationales et de données qualitatives collectées par les experts de l’Institut Amadeus, permettent d’offrir une vision d’ensemble de la situation économique, politique et sécuritaire du continent, et de comparer ainsi les performances des pays africains, tout en prenant en compte les particularités inhérentes à chacun d’entre eux et à chacune des sous-régions du continent.

 

Le Rapport 2021, qui présente la nouvelle version des indices, inclut des contributions sectorielles rédigées par des experts membres du Comité scientifique ainsi que par l’équipe de l’Institut Amadeus.

 

Composition du Comité Scientifique des Indices de l’Attractivité et de la Stabilité en Afrique :

 

– Dr. Kaouthar Lbiati : Vice-Présidente en Stratégie et développement chez Cytovia therapeutics (MA, USA), Experte en Politiques Internationales et Economie de la sante (LSE alumni) Membre et conseillère auprès de l’Institut Marocain d’Intelligence Stratégique.

– Professeur Joseph Adelegan : Fondateur​ et Président du Global Network for Environment and Economic Development Research, Nigéria.

– Mme. Sanae Lahlou : Directrice de la Business Unit Afrique, Mazars, Maroc.

– Professeur Thèrèse Azeng : Enseignant-chercheur en économie politique, université de Yaoundé II, Cameroun.

– Professeur Coffie Francis-José N’Guessan : Directeur Adjoint Chargé de la Recherche du Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES). Économiste, Maître de Conférences à l’Université Félix Houphouët – Boigny.

 

 


 


TÉLÉCHARGER LE RAPPORT
 
Partagez cet article sur :

Articles liés