FACT-CHECK: Madagascar aurait-il annoncé son départ de l’OMS ?

Plusieurs publications circulent sur les réseaux sociaux dernièrement relayant des propos soi-disant tenus par le président du Madagascar.  Ce dernier aurait annoncé le départ de son pays de l’OMS et son refus d’une offre lucrative de 20 millions de dollars offerte par l’organisation internationale, ainsi que plusieurs millions de dollars avancées par la Chine et les Etats-Unis pour empoisonner la tisane malgache qui guérirait prétendument du Covid-19.

Rappelons que le président du Madagascar fait depuis quelque temps la promotion d’un breuvage, commercialisé sous le nom « Covid-organics », qu’il présente comme un remède anti-COVID-19. Cette potion, préparée sous forme d’infusion, serait à base d’Artemisia, une plante médicinale reconnue pour ses effets thérapeutiques dans le traitement du paludisme. Toutefois, la composition exacte du produit, son efficacité et ses effets n’ont pas encore été scientifiquement étudiés à ce jour. Ni l’administration en charge du contrôle des médicaments ni l’OMS ne l’ont approuvé.

Les publications qui relayent ces propos attribués à Andry Rajoelina, le président du Madagascar, avancent aussi que la Russie aurait fait la commande d’un million de lots de tisane malgache anti-COVID19.

On lit sur une publication qui a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux : « Le Président de Madagascar, Andry Rajoelina a appelé toutes les Nations Africaines à quitter l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en raison de la MAUVAISE FOI de l’Europe envers l’AfriquePersonne ne nous empêchera d’aller de l’avant – ni un pays, ni une organisation, a déclaré Rajoelina en réponse aux préoccupations de l’OMS. »

Une autre publication a été partagée plus de 1200 fois depuis la semaine dernière. On y lit : « Mon pays Madagascar QUITTE toutes les organisations ce soir et j’appelle les autres NATIONS AFRICAINES à faire de même. »

 

 

Le chef d’Etat du Madagascar aurait-il vraiment tenu ces propos ? Aurait-il annoncé le départ de son pays de l’OMS et appelé les pays africains à faire de même ?

NON. Cette rumeur a été « formellement démentie »  par la directrice de cabinet de la présidence malgache, cette dernière ayant confirmé auprès de l’AFP que « depuis le lancement du remède Covid-Organics, de nombreux propos ont été faussement attribués au président Andry Rajoelina. »

L’OMS a également démenti le lancement d’une procédure de retrait par le Madagascar.  Le responsable des opérations d’urgence de l’OMS Afrique, Michel Yao, a déclaré à l’AFP le 26 mai: « C’est faux, totalement faux. Il n’a jamais été question que Madagascar quitte l’OMS. (…) L’OMS n’a jamais eu aucune notification en ce sens. »

Par ailleurs, l’AFP a affirmé qu’on ne pouvait trouver aucune trace d’une annonce concernant une telle démarche ni sur le site de la présidence malgache et ses pages officielles, ni sur les comptes officiels du chef d’Etat malgache sur les réseaux sociaux, ce dernier y est pourtant très actif. Il a notamment partagé sur Twitter, le 22 mai dernier, quelques détails sur un échange récent qu’il a eu avec le président de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, écartant de ce fait toute possibilité de rupture entre l’OMS et le Madagascar.

 

 

Le dirigeant de l’OMS a confirmé le lendemain la tenue d’un échange par visio-conférence avec le président malgache sur « comment travailler ensemble sur la recherche et le développement de thérapeutiques ».

En écho, l’OMS Afrique a ajouté qu’elle « soutenait » Madagascar et les pays africains « pour produire des preuves sur la qualité et l’efficacité des médicaments traditionnels proposés pour traiter le Covid-19 ».

 

Rappelons que la tisane malgache n’a jamais reçu d’autorisation de mise sur le marché, et qu’aucune étude n’a encore été menée pour prouver ses effets sur les patients du COVID19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde plusieurs fois contre sa promotion et son utilisation sans appuis par les résultats de tests scientifiques.