FACT-CHECK: LE MICROBIOLOGISTE FRANÇAIS DIDIER RAOULT AURAIT-IL FAIT DES DECLARATIONS COMPLOTISTES SUR LE COVID19 ?

 

 

Depuis le 10 mai dernier, plusieurs publications circulent sur les réseaux sociaux relayant des propos prêtés à l’infectiologue français Didier Raoult. Ce dernier aurait prétendument déclaré que le COVID19 a été créé par les Etats-Unis et la Chine, en complicité avec la fondation Bill-et-Melinda-Gates,  afin de provoquer la mort de plus de 30 million africains et d’ « anéantir l’Afrique ». Il aurait notamment dévoilé le lancement prochain d’un nouveau virus créé en Chine.

 

La publication suivante est un exemple parmi plusieurs autres qui circulent sur les réseaux sociaux, celle-ci a été partagée plus de 3700 fois.

 

 

—> VERDICT : FAUX . Contacté le 14 mai par l’AFP, l’Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille, dirigé par le professeur Didier Raoult, a affirmé que l’infectiologue n’a “jamais pris position sur ce sujet”.

En ce qui concerne l’origine du virus, les nombreuses analyses du génome du virus SARS-CoV2, responsable de la maladie COVID19, ne concluent pas à une possible manipulation génétique humaine en laboratoire.

Etienne Simon-Lorière, spécialiste des virus à ARN à l’Institut Pasteur (Paris), écarte cette hypothèse dans un entretien accordé à l’AFP où il confirme: « Si un scientifique, aussi génial soit-il, cherchait à créer un virus, ce serait infiniment trop complexe car il s’agirait de créer quelque chose d’entièrement nouveau. »

Le spécialiste explique : « Ce qu’on pourrait tenter de faire, c’est de créer quelque chose à partir d’éléments de virus déjà connus, comme le SARS-CoV-1 par exemple », avant de concéder : « mais alors on aurait des indications dans la séquence d’ARN qui correspondraient à des parties de génomes de virus déjà connus », mais de telles indications n’ont pas été trouvées, selon l’expert.

Virologue et directrice de recherche à l’Inserm, Marie-Paule Kierny affirme à l’AFP que l’hypothèse la plus probable est celle d’une origine animale liée à la chauve-souris. L’experte explique : « Le séquençage de l’ARN du virus SARS-2 CoV montre que la séquence d’un coronavirus de chauve-souris RaTG13 isolée en Chine est le plus proche parent du SARS-2, et un particulier des souches qui ont précocement circulé à Wuhan. »

Jusqu’à aujourd’hui, c’est l’hypothèse d’une origine animale liée à la chauve-souris qui est la plus plausible et la plus conforme aux résultats des recherches scientifiques menées sur le virus.

En ce qui concerne la région cible de la pandémie, rappelons que les Etats-Unis est le pays le plus touché avec plus de 28% du total des décès rapportés dans le monde ayant été enregistrés sur son sol.

L’Afrique par ailleurs n’a rapporté jusqu’à cette date que 1,8% du total de cas d’infections cumulés et  0,8 % des cas de décès enregistrés depuis le début de la pandémie.